Bougez autrement ..., Les aventures un citoyen sur son trajet vélo-boulot-dodo entre le Trièves et l agglomération Grenobloise ou la dure réalité des problèmes rencontrés par les cyclistes pour restreindre l’emprise de la voiture en ville.

samedi 26 janvier 2008

Km 24.8 - Park a cochon !

Mon entreprise est installé sur un terrain de 16 hectares dont 60% sont ... des parkings ! et la course au places les plus près du bâtiment le matin est non seulement pitoyable mais particulièrement dangereuses pour les pauvres piétons et cyclistes. Pour certains (pas tous heureusement !), il n'y a pas de limite: non respect des stops, vitesse excessive, pas de clignotant, sens interdit, tous y passe et si ça ne suffit pas il reste toujours la solution de se garer en double file ou sur l'herbe pour gagner 200m de moins a pieds !

Le pire c'est que se sont les même qui a 11:30 vont vous planter au milieu d'une réunion parce qu'ils doivent "aller au sport" !

J'ai alerté le responsable du site il y 6 mois sur la gêne permanente que provoque le stationnement illicite mettant en danger les piétons (qui doivent marcher au milieu de la chaussée) et les cyclistes (qui doivent faire des écarts) mais j'attends toujours sa réponse ...

1 commentaire:

Axel a dit…

J'aime beaucoup le fait que tu soulignes l'aberration du "sportif" qui va s'enfermer dans une salle de muscu en y allant en voiture...
C'est la même chose à côté de chez moi, il y a un grand club sportif, une "usine à muscle" et devant, il y a un énorme parking à deux roues motorisés... et quelques vélos isolés...
Pour ma part, depuis que je vais au boulot à vélo, j'ai arrêté le sport en salle... j'avais du mal à trouver le temps pour y aller et 30 minutes le matin, 30 minutes le soir me suffisent dorénavant...

Axel