Bougez autrement ..., Les aventures un citoyen sur son trajet vélo-boulot-dodo entre le Trièves et l agglomération Grenobloise ou la dure réalité des problèmes rencontrés par les cyclistes pour restreindre l’emprise de la voiture en ville.

mardi 19 février 2008

Km 17.4 - le ridicule ne tue pas, les voitures si.

-4 degré ce matin, j'hésite 2 secondes (pas plus ;-) avant de prendre le vélo et puis c'est parti pour 40 minutes (24km) de transport. Juste avant Echirolles, un monospace me double a vive allure en klaxonnant. je me sens d'une humeur pédagogue ce matin (pic de pollution aidant), je rattrape la dame qui c'est garé en vrac (hors case, a l'extérieur de la plateforme chimique de pont de claix) et lui demande pourquoi elle m'a klaxonné:

- Vous n'étiez pas sur la piste cyclable !
- Madame, la piste cyclable tourne vers le nord, ce n'est pas ma direction et
cette route est autorisé au vélo !
- (blanc) ... Vous savez je travaille ici , avec tous ces camions, c'est dangereux ...
- Madame vous rouliez a 80km/h sur une voie limité a 40km/h (*), vous ne pensez pas que
VOUS étiez en danger ?
- (blanc et fin de la conversation).

pas sur d'avoir convaincu la dame, a postériori je pense que cette dame a tous simplement été vexer de s'être fait doubler 500m plus tôt dans la longue file de voitures bloquer au passage a niveau que j'ai remonté par la gauche.

(*) Je roulais moi a 35km/h.

1 commentaire:

Sebas a dit…

t'en fait pas je connais très bien la situation je suis cycliste a Montréal 9 mois par année ( oui je dois l'avouer je ne suis pas aussi courageux que toi l'hivert je troque mon vélo contre la passe de bus) et les gens ne comprenne pas dans leur grosse boite polluante mais j'ai une propositiona te faire, connais tu les vélomobiles? personelement ce sera fort probablement mon prochain achat majeur mais a 5 a 10000$ pièce je vais commancer a économiser ;)